Les cadres du parti politique les Démocrates, ont au cours d’un point de presse animé ce mercredi 10 février 2021, ont réaffirmé leur soutien sans faille à Réckya Madougou candidate à l’élection présidentielle d’avril prochain.

Présidée par l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale, Eric Houdété, la conférence de presse a été l’occasion pour les ténors du parti de soumettre des exigences particulières aux actuels gouvernants béninois, afin de garantir un scrutin apaisé et transparent.

La levée du verrou du parrainage, l’audit de la liste électorale, la tenue des assises nationales pour examiner ensemble le processus électoral et enfin le respect des décisions de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) sont entre autres, les conditions d’une élection apaisée selon le troisième vice-président du parti le Démocrates, Alassane Tigri.

Rappelons que la conseillère spéciale du Président de la République togolaise, a déposé sa candidature à la  CENA le 04 février dernier sans parrainage.

« Nous dénonçons la gouvernance Talon, la révision de la Constitution, les lois électorales. Je salue la mémoire des martyrs. Je promets que notre combat ne sera pas vain. Nous dégagerons Patrice Talon. Notre démarche, c’est pour montrer à la communauté internationale que le parrainage est un système d’exclusion. Nous sommes venus faire constater que nous pouvons aller aux élections. La question, c’est comment Patrice Talon et son équipe vont résoudre l’équation du parrainage, puisque tous les partis politiques n’ont pas d’élus. Nous sommes venus dire que nous sommes prêts à compétir, mais le pouvoir nous a exclus », avait déclaré Eric Houndété.

 

Frédéric AGBEKO