La dernière sortie médiatique du Maire du Golfe 4 n’a pas reçu un écho favorable auprès de ses collègues de l’opposition. Après quelques réactions de Président de parti politique de l’opposition, c’est le tour de l’Honorable Abass Kaboua de monter au créneau. Sans langue de bois, le Président du MRC décapite Jean Pierre Fabre au cours d’un point de presse tenue à Lomé le lundi 12 avril 2021.

Trois sujets essentiels ont meublé la conférence de presse du député Kaboua. Il s’agit entre autres de la dernière déclaration du Président de l’ANC, de l’affaire Bolloré et de la lettre de félicitation de Macron à Faure Gnassingbé au lendemain des élections du 22 février 2020.

En ce qui concerne l’ex -chef de fil de l’opposition, Abass Kaboua estime qu’il est très mal placé pour savoir qui est de la bonne ou fausse opposition. Pour Kaboua, Fabre lui-même n’est pas un opposant.

” (…) Lui qui en tant que Français par moment, n’a pas honte de toujours blesser sa langue de Molière en installant de sérieux doute dans la tête des Togolais que nous sommes. De quel appareil magique dispose t-il pour juger de la sincérité ou non des acteurs de l’opposition  ” se demande le député.

Le Président du MRC qui a jadis travaillé avec le Maire du Golfe 4, est revenu sur les origines des problèmes entre Jean Pierre Fabre et son mentor Gilchrist Olympio. ” L’origine de cette bagarre absurde est bien sûre l’argent , avoue t-il.

” (…) Pendant que le peuple se défonçait sur le chaud soleil de Lomé à l’appel du Collectif Sauvons le Togo (CST), pour que justice soit rendue aux 09 députés renvoyés de l’Assemblée nationale, ces 09 gugusses sont allés en catimini encaisser 36 millions pour certains, 30 millions pour d’autres (…)“,t-il poursuivit.

Pour Kaboua, le Maire du Golfe 4 est un opposant le jour puis la nuit il ne le devient plus. Il affirme que le Président de l’ANC doit sa vie au feu Gnassingbé Eyadema.  ” Fabre a eu le BAC pour son deuxième tentative grâce à un coup de fil“, a déclaré le député grand format.

Il va plus loin en déclarant qu’en 2015 après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle où l’ANC a fait du boucan en se proclamant vainqueur, deux représentants de ce même parti politique aurait sont allés encaisser plus de  20 millions de FCFA.

Revenant sur les dernières élections locales Kaboua affirme qu’il a fallu à Fabre ” des gymnastiques de singe pour devenir Maire de la commune du Golfe 4.”  “Ce type est très mal placé pour donner de leçon de moralité à qui  que ce soit dans ce pays. Quelq’un qui n’a pas honte de faire quelque chose et son contraire. Ils n’ont pas pris 30 millions chez les Présidents Alpha Condé et Nana Akoufo Ado!!!! Bien plus  renchérit-il.

Pour finir sur le dossier de Fabre, Abass Kaboua a affirmé que ” des entreprises gérées par des militants de ce parti se voient attribuer des marchés d’Etat .

AFFAIRE BOLLORE 

L’honorable trouve que cette affaire juridique est purement française. Le Togo n’est ni de partie au procès ni témoin.Le Togo n’est convoqué par une quelconque justice française. Et cela doit être clair. M.Bolloré Vincent s’est lui-même présenté devant la justice  de son pays plaider coupable (…) Alors payé une facture de communication de moins de 200 millions de FCFA est moins supérieur que les plus de 400 et 500 millions que ceux qui crient aujourd’hui (opposants togolais) ont prit lors des élections auprès  de la diaspora ” 

Il a pointé du doigt Agbéyomé Kodjo d’être le champion dans ces genres d’affaires.  Ce lugubre et obscure personnage de la DMK sait très bien que ses amis Dupuydauby et son fils Vianney qui travaillaient pour Bolloré au Togo dans SE3M ont jeté en haute mer et par hélicoptère des cantines de documents appartenant à cette société, avant de prendre la fuite “.

Affaire de lettre de félicitation

Le Député du MRC a dit  au cours de son point de presse, c’était une grave erreur d’accuser RFI.

Il est clairement établi dans le monde entier qu’après chaque élection présidentielle le vainqueur reçoit toujours des félicitions de part le monde.c‘est tout simplement ce qui s’est passé dans notre pays le 22 février (…) Supposons que l’on mette la même balance Agbéyomé et M. Faure Gnassingbé , le choix ne peut qu’être clair partout et aussi chez les blancs. Surtout que le ministère des affaires étrangères de la France , qui a bel et bien confirmé que le Président Emmanuel Macron a envoyé cette lettre au Président élu, Faure Gnassingbé. Fermez le ban! “;a t-il conclut.

Frédéric AGBEKO