S’il y’a un projet de loi phare que le groupe parlementaire NET-PDP composé des députés Gerry Taama, Innocent Kagbara, Vincent Ameganvi et Gnandi Sonka, a déposé sur la table du parlement et obtenu satisfaction ce mercredi 05 janvier 2022, auprès de l’exécutif, c’est celui concernant le bail à usage d’habitation.

 

Le tout premier Conseil des ministres de cette année a décrété que la caution est désormais plafonnée à trois (3) mois de loyer et la garantie également à trois (3) mois. En français facile, pour louer une chambre dans le Grand Lomé actuellement, il vous suffit juste de payer trois mois du prix du loyer pour la caution et trois mois pour l’avance sur le loyer. Au lieu des douze mois que réclame souvent les propriétaires et les agents immobiliers, vous n’aurez qu’à payer 06 mois. D’ailleurs c’est la caution qui est la plus importante.

N’est-ce pas une très bonne nouvelle ? Ce projet a été porté par les parlementaires du NET-PDP il y’a un an et demi.

« Pendant l’année 2021, nous avons continué et rehausser notre production législative par l’introduction de deux propositions de loi. Une sur le bail à usage domestique, et la seconde sur la réglementation du métier des agents domestiques. Le monde du logement est aujourd’hui confronté à nos seulement une déréglementation proche de la jungle, mais aussi à trop d’injustices et il faut mettre un terme à cela », a avoué Gerry Taama, le Président dudit groupe parlementaire.

Pour corroborer le sujet, le député Innocent Kagbara Président du PDP a fait sorti un livre il y’a quelques mois pour émettre des propositions en ce qui concerne le problème de logement au Togo.

« Dans ce livre, j’ai proposé des articles qui donnent de la crédibilité à cette profession. Nous ne pouvons plus cautionner que ces derniers font ce travail sans aucune formation dans le domaine. Il faut souvent organiser des renforcements de capacités et des recyclage à leur endroit (…) c’est ne parce que vous avez raté votre examen à l’université que vous devenez automatiquement agent immobilier. Il faut régulariser le secteur. Ils doivent avoir une carte CFE, se déclarer à la CNSS et à l’OTR. Nous avons organisé ce café politique pour soutenir les propositions de loi de l’honorable Taama sur le bail à usage domestique et sur le métier d’agent immobilier. Nous l’avons fait, il y a un an, là, il vient de le refaire et nous voulons susciter le débat pour avoir des avis des militants. Le bail à usage d’habitation était un problème que nous voulons régler à travers notre programme de société. Il va falloir passer par un arrêté ou que cela passe au parlement, mais il est essentiel de réfléchir sur la question afin d’apporter des solutions à nos citoyens “, avait-il laissé entendre.

Si aujourd’hui Faure Essozimna Gnassingbé a pris à cœur le problème, il urge que les propriétaires et les agents immobiliers adhèrent à cette noble politique.

 

Frédéric AGBEKO

Journal Ndiinfos Récépissé N° 062/29/04/2021/HAACContact : +228 92 55 91 81 / +228 92 45 32 78 fagbeko33@gmail.com N° RCCM : TG-LFW-01-2020-B13-05197 NIF : 100175890 N° CNSS : 1311692