Les députés de la sixième législature ont adopté ce mardi 12 octobre 2021, le projet de loi instituant l’assurance maladie universelle au Togo. C’était au cours de la septième  séance plénière de la deuxième session ordinaire, présidée par la Présidente de l’Assemblée nationale Yawa Djigbodi Tsègan en présence du ministre des droits de l’homme et des relations avec les institutions de la République Christain Trimua, du ministre de la fonction publique, du travail, de la réforme administrative et de la protection civile Gilbert Bawara, du ministre délégué auprès du ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins, chargé universel aux soins Mamissilé Akla Agba Assih et du ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes Myriam de Souza-D’Almeida.

Dans son exposé, le gouvernement a signifié que le projet de loi instituant l’assurance maladie universelle au Togo, permettra entre autres d’améliorer significativement l’offre de soin de santé, d’intégrer les divers systèmes et mécanismes de couverture de santé financés par l’Etat, d’augmenter du nombre de personnes pouvant bénéficier de l’appui de l’Etat en matière d’accès aux soins de santé, de renforcer la gouvernance et la régulation du système d’assurance maladie à travers la mise en place d’une agence nationale d’assurance de maladie.

« Aujourd’hui marque la matérialisation de cette volonté ferme constante est soutenue du Chef de l’État aux Togolaises et aux Togolais des soins de santé de qualité et abordables pour tous. Conformément à ses orientations et sous la haute impulsion, notre pays est ainsi résolument engagé sur la voie de l’émergence. Ainsi l’axe 1 de la feuille de route gouvernementale sur la période 2020-2025, portant sur la consolidation du développement social est le renforcement des mécanismes d’inclusion, qui s’est révélé judicieux dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la covid-19 et traduit le souci d’accélérer notre marche vers un système universel qui ne laisse personne de côté en offrant une couverture sanitaire universelle . Il n’est pas superflu de rappeler que la couverture sanitaire universelle consiste à assurer à l’ensemble de la population un accès aux services préventifs, curatifs, de réadaptation et de promotion de la santé, dont elle a besoin et à veiller à ce que ces services soient de qualité suffisante pour être efficaces sans que leur coût n’entraine des difficultés financières pour les usagers. Inscrite dans la couverture sanitaire universelle, l’Assurance Maladie Universelle est la garantie donnée à chacun qu’en toute circonstance et quelle que soit sa situation, il aura un accès à des sons de base et de qualité sur toute l’étendue du territoire pour lui et ses ayants droits. La couverture santé universelle constitue ainsi un formidable outil de développement économique et social, en ce qu’elle contribue à lutter efficacement contre la pauvreté et la précarité », a rappelé  Mamissilé Akla Agba Assih.

Convaincu de l’importance de ce projet de loi pour les populations , les députés a l’unanimité ont dit “Oui”  son adoption.  La Cheffe du Parlement quant-à elle,  n’a pas manqué de revenir sur l’importance de l’assurance maladie pour la population togolaise. 

« Le présent projet de loi instituant l’assurance maladie universelle ambitionne non seulement de garantir l’exercice effectif du droit de se soigner, juridiquement affirmé dans les dispositions de l’article 34 de la Constitution qui proclament que « l’État reconnaît aux citoyens le droit à la santé. Il œuvre à le promouvoir », mais aussi celui d’autoriser l’accès de tous à la même qualité de soin. Mesdames et Messieurs ; L’instauration d’une couverture maladie universelle doit permettre de passer du droit à la santé juridiquement affirmé, au droit, réellement exercé, de se soigner. Elle permettra à la population togolaise de bénéficier désormais de soins santé de qualité à un coût abordable. Notre législation sur l’assurance maladie connait fondamentalement une évolution sur trois points. D’abord, elle instaure un nouveau système d’assurance maladie plus complète et globale prenant en compte toutes les couches de la population sur le seul critère de résidence indépendamment de l’activité professionnelle. Ensuite, la loi établit une affiliation et une déclaration à l’organisme de gestion dont les missions, organisation et attributions seront fixées par voie réglementaire. Enfin, elle pose un principe de prise en charge solidaire répartie entre l’organisme de gestion et l’assuré », a laissé entendre Yawa Djigbodi Tsègan.

Journal Ndiinfos Récépissé N° 062/29/04/2021/HAACContact : +228 92 55 91 81 / +228 92 45 32 78 fagbeko33@gmail.com N° RCCM : TG-LFW-01-2020-B13-05197 NIF : 100175890 N° CNSS : 1311692