Image d’illustration

Décidément  les terroristes  n‘ont pas encore  dit leur dernier mot au Togo.  Après l’attaque de kpekpakandi dans le kpendal le 11 mai passé c‘est le tour des localités frontières  avec le Ghana et le Burkina-Faso (Gnoaga et Gouloungoussi) de subir une nouvelle attaque  ce jeudi 16  juin 2022. 

Selon les informations  parvenues  à notre rédaction,  les échanges  de tirs entre les FAT et  les malfaiteurs  ont  duré plus  de trois heures temps (03 H du matin à 06 H).  Grâce  à la détermination  des soldats togolais,  le mal a été  repoussé. 

Si pour l’heure,  les détails de cette attaque n’ont pas encore été dévoilés par les autorités compétentes, il faut rappeler qu’elle intervient au moment  où le gouvernement  a décrété  l‘état d’urgence sécuritaire  dans la région des savanes. 

Nous y reviendrons