Le Président de la République togolaise Faure Essozimna Gnassingbé était ce vendredi 09 avril 2021 dans la capitale française pour échanger avec son homologue Français Emmanuel Macron sur des sujets de coopération. Les échanges entre les deux Chefs d’Etat ont tourné sur : la situation sanitaire, le Plan National de Développement (PND), la sécurité dans le sahel, l’énergie renouvelable,  la transformation industrielle et la logistique.

 

Le déjeuner de Travail.

Faure Gnassingbé et Emmanuel Macron ont au cours d’un déjeuner de travail dans l’après-midi du vendredi 09 avril 2021, mené des discussions sur la situation sécuritaire dans le sahel.

Ce déjeuner a été l’occasion d’aborder les relations bilatérales entre la France et le Togo et d’engager une nouvelle dynamique plus ambitieuse. Le Togo affiche une trajectoire économique qui offre de nombreuses opportunités et je suis vraiment désireux de renforcer le partenariat économique avec la France. Le Président Macron a exprimé également cette volonté et je suis convaincu que nous y parviendrons. Concernant la situation régionale et la violence dans la région du Sahel, j’ai exprimé au Président Macron mon engagement total pour contribuer au rétablissement de la paix et de la sécurité dans toute la sous-région, en rappelant notamment la présence de 1100 militaires togolais au sein de la Minusma au Mali et la tenue à Lomé, le 8 mars, de la première réunion que j’ai présidée du Groupe de suivi et de soutien à la transition au Mali “, a déclaré le Chef de l’Etat du Togo.

Autres sujets d’échange entre les deux Présidents, l’économie togolaise et la crise sanitaire. 

Le Togo et la France entretiennent une très bonne relation économique. Pour redynamiser cette économie togolaises emportée en grande partie par la crise sanitaire, les deux pays vont mettre en place un plan bilatéral pour son relancement.  Le Président Macron a encouragé les autorités togolaises à renforcer la lutte contre la Covid-19.

 

Des audiences et des accords signés.

Le séjour à Paris a permis à la délégation togolaise conduite par Faure Gnassingbé d’échanger avec d’imminents diplomates et investisseurs étrangers. 

Le tête-à-tête  avec le Président du Sénat de la France Gérard Larcher. 

Le Président du Sénat français Gérard Larcher a au cours de l’entretien, félicité le Président Gnassingbé pour l’organisation des récentes élections au Togo, et son engagement dans le maintien de la paix et la sécurité dans la sous-région.  Il a d’ailleurs donner son “OK” pour accompagner le Togo dans son processus de mise en œuvre du Sénat à travers la prochaine organisation des élections régionales. 

Rencontre avec plusieurs investisseurs.

Faure Gnassingbé n’a pas eu le séjour de vacances à Paris.  Il a aussi accordé son temps à plusieurs investisseurs et hommes d’affaires français pour les attirer à investir au Togo. 

Le président du Conseil français des investisseurs en Afrique(CIAN), Alexandre Vilgrain, qui a été reçu par le Chef de l’Etat a indiqué à sa sortie d’audience que plusieurs facteurs importants motivent la décision d’investir et de faire des affaires au Togo.

Arnaud Grison, PDG du groupe VINCI Energie, filiale du groupe VINCI, quant-à lui, s’est engagé avec son groupe à à accompagner le Togo dans la mobilisation du financement français dans le cadre de la vision présidentielle de Convergence « Energie-Digitale ». Le gouvernement togolais s’est donné objectif de renforcer le réseau de transport d’électricité en déployant la fibre optique et la rendre opérationnelle sur les 12 000 km de lignes électriques moyenne et basse tension. 

Le jeune doyen des Président de la CEDEAO a aussi échangé avec Christopher Guérin, PDG du Groupe NEXANS, fabricant de câble pour l’électricité et la connectivité avec la fibre optique. 

En ce qui concerne le domaine du BTP, Jean Michel Guélaud du Groupe SOGEA SATOM a aussi affirmé sa détermination à accompagner le Togo dans la réalisation de plusieurs projets notamment, la construction du Parc Industriel d’Adéticopé et du dédoublement de la RN1.

L’Agence Française de Développement (AFP) par la voix de son Directeur Général Rémy Rioux va accompagner le Togo dans le monde du numérique et rural. 

Nicolas DUFOURC, DG de la Banque Publique d’Investissement Française, Mme Anne- Laure Mazaud, DG du Fonds STOA, Fabrice Le SachéVice- Président du Mouvement des Entreprises de France MEDEF, Momar Ngueye président comité Afrique MEDEF et Thierry Deau, Président du groupe MERIDIAM ont tous été aussi reçu par le locataire de Lomé 2.

Séance de travail.

Le ministre de l’Economie et des Finances togolais, Sani Yaya a eu une réunion de travail avec les responsables du Patronat français et du MEDEF. Ces séances de travail ont permis à Sani Yaya d’échanger avec les acteurs économiques français d’approfondir les relations économiques entre la France et le Togo. 

Accords signés.

Quatre accords on été signés en marge ce voyage. Il s’agit de deux conventions dans le domaine de l’énergie pour un montant de 105 millions d’euros, un accord de crédit entre l’Agence française de développement (AFD) et le Togo et d’un Protocole d’accord sur le dispositif « Talents en Commun ». Ce dispositif sera un atout  aux membres de la diaspora africaine en vue de mettre leur expertise au profit de l’administration de leurs pays.

Notons que ce voyage en terre français vient corroborer les parfaites et profondes relations politiques, économiques qui existent entre le Togo et la France.

Frédéric AGBEKO