Le secteur touristique est au cœur de la feuille de route gouvernementale.  Dans la concrétisation des axes de cette feuille de route, plusieurs projets sont en cours d’exécution suivant un plan directeur de développement et d’aménagement touristique.

Depuis le mois de janvier 2021, les autorités du secteur ont validé la faisabilité du projet de création d’un site écotouristique dans la préfecture d’Akébou. Il s’agit de la construction d’un complexe hôtelier de catégorie 3 étoiles avec une capacité d’accueil de 153 chambres.

Le complexe regorgera d’une salle de conférence, un bloc administratif, un jardin botanique, un hall d’exposition, un restaurant, un centre de remise en forme et une ferme pédagogique. Un circuit touristique permettra aux clients et aux visiteurs de découvrir le patrimoine culturel et naturel de la localité.

Des parcours acrobatiques en hauteur (parcours d’aventure) font aussi partie des activités prévues dans le projet.

Toujours dans l’objectif d’atteindre une vision touristique du Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnasssingbé, qui ouvrira assurément les portes du Togo aux investisseurs étrangers, le ministère en charge du tourisme, Docteur Pierre Lamadokou a entamé depuis plusieurs mois, un inventaire des biens touristiques du pays.

Les ruines du centre émetteur de Kamina faisant partie de cette liste, ont été étudiées par les services techniques compétents en vue de définir les mécanismes de financement nécessaires pour sa valorisation. Le site de Kamina est l’un des sites touristiques emblématiques dont dispose le pays présentant à la fois un intérêt archéologique, culturel et historique.

Un programme de revalorisation des cascades de plusieurs localités notamment celles de Kpimé et ses environs est en cours de réalisation. Grâce à l’appui de la France, les hauts-fourneaux de Bandjéli dans le Bassar bénéficient aussi d’un projet de valorisation.

En ce qui concerne le littoral, des projets d’aménagement sont mise en œuvre pour attirer plus de visiteurs.

La nature touristique du Togo, est un atout pour son développement.  Plusieurs de ses sites touristiques sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce secteur est non seulement un créateur d’emploi sur l’aspect de l’hôtellerie, mais il contribue à plus de 8% au Produit Intérieur Brut du pays.

Avec www.unir.tg

Journal Ndiinfos Récépissé N° 062/29/04/2021/HAACContact : +228 92 55 91 81 / +228 92 45 32 78 fagbeko33@gmail.com N° RCCM : TG-LFW-01-2020-B13-05197 NIF : 100175890 N° CNSS : 1311692