05 février 2005- 05 février 2022, voici 17 ans que le père de la nation togolaise Gnassingbé Eyadéma a quitté le monde des vivants, laissant pour héritage, la paix et la sécurité. Pour honorer sa mémoire, les cadres du parti Unir lacs , les autorités politiques , traditionnelles et administratives de la localité avec à leur tête la princesse honorable Raymonde Kayi Lawson, députée à l’ assemblée nationale, déléguée nationale du Mouvement des Femmes Unir, se sont retrouvés à la cathédrale Saint-Pierre et Paul d’Aneho pour une messe d’action de grâce.

Tirant son homélie de l’évangile de saint Luc 5, 1-11, le Révérend Père Benjamin Koussao  n’a pas manqué de souligner que le seigneur Jésus Christ est mort pour le péché des hommes. Ainsi il est important selon lui, d’accepter le christ dans la vie quotidienne.

« Si nous mettons le christ dans la barque de notre vie familiale, conjugale et professionnelle comme compagnon, tout ira à merveille », a exhorté Révérend Père Benjamin Koussao.

Pour l’homme de Dieu, il est également important pour les uns et les autres de faire preuve de courage en toute circonstance de la vie. Pour finir, il a invité les Togolais à sauvegarder la paix, l’amour et l’union ; l’ héritage que nous a laissé le père de la nation.