<< Nous concluons la conférence sur une trajectoire plus claire…>>. A déclaré le Dr William Maina aux termes des travaux. Après avoir fait le diagnostic de la situation et de partage d’expérience, les africains savent désormais ce qu’il faut faire pour lutter efficacement contre l’épidémie du tabagisme dont l’impact sur la vie des populations et l’économie africaine est très néfaste.

Organisée conjointement par le centre pour la lutte anti tabac en Afrique ( CTCA ) et la fondation pour le renforcement des capacités ( ACBF ) du 26 au 28 octobre 2021, la première conférence africaine sur le tabagisme et le développement a engagé les pays africains à l’action contre ce fléau.

Ainsi les africains devront désormais accroître l’investissement pour soutenir les initiatives de lutte anti tabac en Afrique.
Dans ce combat, les pays africains sont appelés à user de souplesse pour s’aligner sur les priorités de leurs gouvernements et l’évolution de la dynamique de gouvernance.

L’implication des administrations et des communautés est également requise dans un élan de synergie.

À l’exemple des pays leaders dans cette lutte, les États africains devront introduire des politiques qui décourageront l’usage du tabac ( la taxation des produits du tabac).
Sous ce registre, l’Afrique semble à la traîne. Cette lenteur est due malheureusement à l’intrusion de l’industrie du tabac, qui ne manque pas d’ingéniosité à émettant de nouveaux produits du tabac sans fumées sur le marché africain. Cette ingérence augmente l’utilisation du tabac au sein de la grande population des jeunes africains.

Il est donc nécessaire d’émettre des lois solides pour relever ces défis, en particulier en étant vigilants à l’égard de ces nouveaux produits et en adoptant des stratégies pour conter les tactiques en constante évolution de l’industrie.

Le manque de données sur le continent a eu un impact négatif sur la promulgation de politiques efficaces de lutte anti tabac dans de nombreux pays africains.

<< La recherche locale aboutira à des messages irréfutables contre l’industrie du tabac et favorisera la compréhension du contexte local et du contexte politique>>, a déclaré le président de la conférence, le professeur William Bazeyo qui est directeur de la CTCA.

Désormais l’Afrique agira de manière efficace, tant la conférence a créé une synergie entre les Etats ; un tremplin pour aller vers l’atteinte des objectifs de lutte contre le tabagisme en Afrique.

ADJIBODIN Thibault

Journal Ndiinfos Récépissé N° 062/29/04/2021/HAAC. Contact : +228 92 55 91 81 / +228 92 45 32 78 fagbeko33@gmail.com N° RCCM : TG-LFW-01-2020-B13-05197 NIF : 100175890 N° CNSS : 1311692