Le phénomène de sexualité précoce en milieu scolaire n’est certes pas ignoré de notre société, mais de nos jours, il a atteint un niveau très inquiétant. Le Centre de Développement des Enfants et des Jeunes (CDEJ) Etoile Brillante TG 0527 en voulant pallier ce phénomène en cette période festive a organisé une séance de sensibilisation ce mercredi 15 décembre 2021 sur les installations du CEG Gnita dans la commune de Vo.

« La sexualité précoce chez les jeunes et adolescents », c’est autour de ce thème principal que les élèves du CEG Gnita, le corps enseignant, le comité de protection des enfants de la localité ont assisté à cette rencontre de sensibilisation organisée par le CDEJ Etoile Brillante TG 0527 de l’Eglise de la Convention Baptiste de Gnita en partenariat avec l’ONG Compassion International Togo.

Selon AYITE Koffi Président CPC / CDEJ Etoile Brillante de Gnita, la tenue de cette importante session de sensibilisation relève du constat selon lequel le nombre de cas de grossesses précoces est en perpétuel progression surtout en milieu scolaire dans le village de Gnita ; d’où cette sensibilisation pour amener les élèves à prendre conscience de cette situation qui hypothèque leur avenir.

Abordant le thème de la rencontre, DAKETSE Segbaya, Assistant Médical au Centre Médico-Social (CMS) Akoumapé  a tout échangé avec les apprenants tout d’abord sur les facteurs favorisant la sexualité précoce chez les adolescents, ensuite les conséquences enfin les pistes de solutions pour éradiquer ce phénomène en milieu scolaire.

L’intervention de ce spécialiste des questions sanitaires communautaire a attiré l’attention des élèves du CEG Gnita sur les dangers encourus en s’adonnant à une vie sexuelle précoce étant apprenant et les avantages qu’il y a à s’abstenir jusqu’au mariage.

En plus du constat du taux élevé des cas de grossesse dans le milieu, le choix de ce thème à en croire TEKOU Mathias, Coordinateur du CDEJ Etoile Brillante TG 0527, vise à conscientiser ces élèves pendant ces périodes de fêtes de fin d’année à ne pas s’adonner aux pratiques sexuelles parce que le plus souvent les cas de grossesses précoces se confirment au lendemain des fêtes. Ce qui amène à l’abandon des études.

Le Président du Comité de Protection des Enfants dans la communauté de Gnita, MITSOAYE Bessan qui travaille en collaboration avec le CDEJ a aussi profité de l’occasion pour rappeler aux élèves ce qu’ils doivent faire en face d’une situation qui va à l’encontre de leurs droits.

L’attente et l’espoir de tout le CDEJ Etoile Brillante sont de voir cette sensibilisation portée des fruits au niveau des élèves surtout au lendemain des fêtes. Qu’aucun cas de grossesse ne soit enregistré en milieu scolaire et que les élèves du village de Gnita optent pour l’abstinence sexuelle.

Dissirama K.