Le maire du Golfe 4 a lors d’une récente sortie médiatique tenu des propos qui n’ont pas été la bienvenue au sein de l’opposition politique togolaise. Jean Pierre Fabre estime qu’il est le mieux placé pour décider si une opposition est sérieuse et responsable. Le Président du NET n’a pas tardé à lui répondre sèchement. Lisez plutôt ! 

 

Togo-Jean-Pierre Fabre : “C’est nous à l’ANC qui décidons si une opposition est sérieuse et responsable”
 
Quand je vous disais qu’il fallait changer de paradigme, de discours et d’acteurs dans l’opposition togolaise, c’est de ça qu’il s’agit toutoutou.
 
Non, monsieur Fabre, ce n’est pas vous qui décidez de qui est de l’opposition, mais plutôt le peuple . Et à un moment donné, le peuple va vous demander à quoi vous l’avez servi, dans votre opposition là ? Qu’avez vous fait pour lui, quand vous étiez député, quand vous étiez chef de file de l’opposition ? Le peuple va exiger des actions concrètes. Moi Gerry Taama, je peux dire par exemple, j’ai rénové un bâtiment scolaire et offert des tables bancs au lycée de nyekonakpoe pour une valeur de 4 millions de fcfa. (https://www.gapola.net/…/ceg-nyekonakpoe-gerry-taama…).
 
Ces faits sont là et c’est dans votre quartier. C’était le 16 novembre 2018 et je n’étais même pas député. Je n’étais pas non plus candidat dans le grand Lomé et je préparais ma candidature dans l’Est-mono. Aujourd’hui, en l’espace de 2 ans, c’est 24 interpellations gouvernementales à notre actif à l’assemblée nationale. Qu’on me montre un seul politicien de l’opposition qui en ait autant fait. Et pourtant, malgré tout ça, je considère que je suis un humble pécheur et qu’on n’en fait pas assez.
 

Avez vous ouvert une cabine téléphonique à un jeune ? Installé une photocopieuse à 10f dans le quartier ? Le peuple va un jour demander ces comptes car c’est ce que vous faites en n’étant pas président qui détermine ce que vous ferez pour le peuple quand vous le serez.

 
Quand ont voit la berezina des présidentielles de 2020, on doit plutôt devenir humble et appelez à la solidarité. Je ne vais pas dire que je suis énervé mais plutôt dépité. Il faut que ça change dans l’opposition togolaise. Tous les acteurs, y compris moi même, sont des has been. Jeunesse togolaise, prenez le pouvoir dans les partis d’opposition et marquez votre époque, soyez plus malins que nous autres et l’alternance viendra d’elle même.
 
F.A