La ville d’Atakpamé abrite depuis le 24 février un atelier de formation qui regroupe 130 producteurs des filières maïs et riz de différentes organisations paysannes de la région des plateaux. Cette formation qui porte sur l’entrepreneuriat agricole s’inscrit dans la droite ligne du projet de renforcement du niveau de professionnalisme des acteurs des filières agricoles prioritaires et stratégiques pour susciter l’ouverture d’esprit entrepreneurial et favoriser l’investissement des jeunes hommes et femmes dans ce domaine.

Cet atelier de formation qui est assuré par la Direction des Filières Végétales (DFV) avec l’appui de la Direction Régionale de l’agriculture du Ministère de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural ; vise essentiellement à outiller les participants sur une meilleure lecture des opportunités de financement et des capacités de les mobiliser.

Le représentant du Directeur de la DFV, YODO Kossi Mawuena chef division culture de rente et de diversification à la DFV a exprimé son vœu pour cette formation qui veut faire des acteurs de véritables entrepreneurs capables de mieux rentabiliser leurs activités et partant, augmenter leurs sources de revenus et améliorer leur contribution à l’économie nationale.

Les principaux sujets abordés au cours de cette formation portent sur les principaux maillons (production ; transformation ; commercialisation) ; et services connexes (appui technique, conseils en gestion financière, comptable, juridique, fourniture d’intrants et de main d’œuvre, protection des végétaux, conditionnement et packaging, marketing, service-qualité) le long des chaines de valeurs des filières riz et maïs.

A cette heure de la mondialisation, il faut du professionnalisme dans la gestion des filières, rendre les acteurs plus dynamique à tous les niveaux, s’organiser en tenant compte des trois maillons qui sont les producteurs, les transformateurs et les commerçants/exportateurs afin d’atteindre la parité gagnant-gagnant ont affirmé conjointement Dr BATCHASSI Claude de la Direction Régionale de l’Agriculture de l’élevage et du développement rural (région des plateaux) et son collègue de l’Institut du Conseil d’Appui Technique (ICAT) Dr. ABOTSI Kokou.

Cet atelier de formation qui s’est ouvert le 24 février prendra fin le 27 février 2021.

Mabelle AKAPKO