L’Evangéliste  Paul Dodji Noumonvi du centre de prière “Jésus est la Solution”  à Kpové , une localité situé dans la préfecture de Haho, après avoir son récent accrochage avec Togbui Zewouto , dit avoir ressuscité un mort  à distance.  Vérité ou excès de zèle? “L’Homme de Dieu” ne fait-il pas trop? L’honorable nous réponds. Lisez plutôt ! 

Tout a commencé avec le challenge qu’il a voulu faire avec Togbui  Zewouto, ce qui selon moi n’était pas digne d’un homme de Dieu digne de nom. Togbui  Zewouto a certes brulé  mais c’est aux autorités judiciaires de lui sanctionner en premier lieu. Mais attendre que Noumonvi Dodji ne mette sa bouche dans cette affaire pour que le SCRIC n’interpelle Togbui Zewouto, c’est montrer entre griffe, le poids de cet homme de Dieu dans la balance . Le Togo est état laïc et cette  laïcité doit être garantie à tout le monde. 

Monsieur Paul Dodji Noumonvi , au regard de son rang religieux ne devrait pas lancer une invitation à un défi religieux. Que prônons-nous? Il devrait aussi être aussi écouté au SCRIC pour avoir lancé un défi religieux. A t-il mesurer les impacts d’un tel défis? Heureusement, Togbui Zewouto a fait preuve de sagesse en déclinant l’offre. 

Revenant sur son affaire de résurrection d’un mort, je pense qu’il faut cesser d’embrouiller les populations.  On n’a pas besoin de tromper les fidèles pour se faire un nom. Dans notre société actuelle, il est difficile de croire à une résurrection de surcroit pour une personne qui a passé un mois à la morgue. 

A en croire, à Monsieur Paul Dodji Noumonvi pour qui j’ai un grand respect, cette mise en scène devrait lui donner de la chance d’avoir son nom comme chapitre de la Bible si celle-ci devrait être réécrite. Il faut honnêtement arrêter ces genres de comportements galimatias.   

D’ailleurs dans la vidéo, l’Evangéliste s’est passé par mille grimaces pour corriger la vidéo de l’homme ressuscité en Amérique. Le nom de Togbui Zewouto aussi est sorti de sa bouche. 

Il est temps que le ministère de l’administration territoriale commence par prendre les taureaux par cornes en sévissant rigoureusement avec ces pasteurs de comportements douteux.  Quant-au SCRIC, il ne faut pas seulement interpeller ceux qui brûlent la bible, mais il faut aussi voir le cas de ceux qui mentent au nom de la Bible. 

Que Dieu bénisse le Togo

MIK