Elles sont une soixantaine de prêtresses vodou à être reçues ce mardi 21 décembre 2021 par la députée Unir du Grand Lomé et Déléguée nationale du Mouvement des femmes Unir (MFU), l’honorable Raymonde Kayi Lawson. Tout comme partout où elle passe, la messagère du Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé a gratifié toute l’assistance d’un kit alimentaire et une enveloppe financière en vue de leur permettre de célébrer les fêtes de fin d’année dans de bonnes conditions.
 
Cette démarche de Raymonde Kayi Lawson fait suite à une sollicitation des femmes issues des différentes divinités à l’endroit des autorités politiques du pays en ces périodes de fêtes.
 
 
“Il semble que nous qui sommes toujours attachées à la tradition ancestrale, n’avons pas de répondant auprès des dirigeants du pays. Mais aujourd’hui, avec l’arrivée de Mme Kayi Lawson et surtout son message, ses promesses et le don qu’elle nous a offert, je suis rassurée que nous jouons aussi notre partition pour la construction de la République”, a laissé entendre Maman Avessi, une prêtresse vodoun sur place.
 
Il était question au cours de cette rencontre, d’échanger sur le quotidien des hommes et femmes des couvents de même que les garants des forces ancestrales. Lors de la cérémonie de libation, les prêtresses ont prié pour la Paix au Togo, la santé, la sagesse et la protection du Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé ainsi que l’ensemble de ses collaborateurs en général et en particulier, l’honorable Raymonde Kayi Lawson pour la nouvelle année qui s’annonce.
 
 
“Je suis ici au nom du Chef de l’État qui attache une importance particulière aux préoccupations de la femme. C’est vrai que j’ai reçu votre invitation à la dernière minute mais vu que nous sommes engagées pour la promotion de la femme, il n’y a pas de raison que je ne vienne pas. C’est juste une prise de contact. Je vais revenir très prochainement pour des échanges approfondis. Mais d’ores et déjà, je voudrais vous exhorter à prendre soin de vous, surtout de vos filles car elles constituent la relève de demain”, a indiqué l’honorable Raymonde Kayi Lawson qui n’a pas passé sous silence la campagne de vaccination contre la Covid-19.
 
C’est dans une ambiance conviviale et festive que s’est déroulée cette rencontre qui marque Un début de collaboration entre la déléguée nationale du MFU et les femmes des cultes androgènes.