Le Parti Démocratique Panafricain (PDP) a fait sa rentrée politique le mardi 09 mars dernier. Après quelques mois de pause, les cadres et militants du PDP se lancent de nouveaux défis. C’est sous le thème : « Le PDP aujourd’hui ; Capitaliser les acquis et renforcer sa présence », qu’Innocent Kagbara et son équipe vont reconquérir le terrain politique. Devant la presse, les responsables du Parti ont présenté leur nouvelle feuille de route.

Dans son allocution, le Président du PDP a tenu à remercier ses camarades militantes et militants pour le travail qu’ils ont abattu au cours des échéances électorales précédentes. « Les années 2018 et 2019 ont été des années de victoires pour notre parti. (..) C’est donc le lieu pour moi, de réitérer, mes chaleureuses félicitations à nos militantes et militants », a-t-il reconnu.

Cette rentrée politique a été aussi l’occasion pour les cadres du parti de s’entretenir avec les jeunes sur divers sous-thèmes.

Dans la matinée de ce 09 mars, la conseillère municipale Dédé Akpédjé Mensah, a échangé avec les jeunes sur la « Politique et genre ». Pour elle, les femmes doivent avoir le courage de s’engager en politique.

« Nous, femmes togolaises, nous devons prendre conscience de notre rôle aux côtés des hommes. Nous avons toute notre partition à jouer. Aussi, j’invite mes sœurs à prendre leur courage à deux mains pour devenir des modèles pour leur communauté », avait-elle signifié.

Le second thème « Jeunesse et engagement politique » a été développé par M. Edouard, mettait l’accent sur le manque d’engagement des jeunes dans la politique.

Malgré le contexte sanitaire, le Parti Panafricain Démocratique se réjouit de son bilan. « A chacun et à tous, je réitère l’engagement du Parti Démocratique Panafricain à leur côté pour faire de l’école togolaise, le lieu de toutes les attentions dans ce contexte de crise sociale et sanitaire généralisée. C’est aussi l’occasion de saluer le courage des autorités dans la lutte contre ces maladies et mes compatriotes à adhérer au programme de vaccination entrepris par le gouvernement », a martelé Innocent Kagbara.

« Le parti se projette alors sur de nouvelles bases pour les mois à venir une occasion d’introspection, de redéfinition de notre stratégie politique, de remobilisation des militants et sympathisants du parti et de redynamisation des populations dans la lutte pour une véritable alternance dans notre pays ».

Pour le PDP, il faut corriger les erreurs du passé pour mieux planifier l’avenir. « En effet, le Parti Démocratique Panafricain, parti parlementaire, compte prendre une dimension nouvelle sur l’échiquier politique national au regard des expériences vécues et passées et faire valoir son identité face aux échecs répétés d’une classe politique »

Kagbara croit à un avenir meilleur pour le Togo et son parti.  « Notre prendrons la place qui est la nôtre. Certes, le chemin est pavé d’embûches mais notre foi en l’avenir, en notre jeunesse et en notre dynamisme est un parchemin de croyance en notre volonté profonde », avoue-t-il

Selon lui, son parti avait la possibilité de changer les choses n’eut été le rejet de leur candidature par la cour constitutionnelle. « Nous aurions également fait l’expérience de l’élection présidentielle du 22 février 2020 avec un programme de société des plus ambitieux pour notre pays », regrette-t-il.

Le parti reconnaît également que les Togolais ne sont pas à l’abri de la misère et de la pauvreté. « Les attentes des Togolais sont nombreuses et les chantiers pour le plein épanouissement des populations de nos villes et campanes sont vastes et loin d’être achevés. Le désarroi et la misère se lisent sur les visages et les jeunes peinent à trouver leurs marques. La question du chômage est une véritable gangrène pour le bien-être ». Pour cela, il va falloir mettre en place des mécanismes pour faire sortir surtout la jeunesse de la précarité.

Innocent Kagbara n’a pas manqué l’occasion de féliciter le gouvernement togolais pour ses efforts sur le plan politique et économique. En ce qui concerne, les prochaines élections régionales, le PDP affûte déjà ses armes pour y participer.

« Nous comptons donc au niveau du PDP prendre une part active dans les travaux pour un heureux aboutissement du processus de décentralisation dans notre pays », annonce le Président du PDP avant de lancer un message à ses amis de l’opposition.

« Si vous êtes un parti politique, vous ne devez pas faire l’erreur de boycotter une élection. Si vous le faites, vous payez le catch ! (..) Nous qui sommes de la nouvelle génération, nous devons avoir une bonne manière de faire la politique », a-t-il lancé.

Pour finir, Kagbara invite ses militants à redoubler plus d’effort pour le développement du Togo. « Le chemin du développement est encore long et l’apparition de la Covid-19, nous impose de redoubler encore plus d’efforts et repenser notre développement de manière autocentré, c’est-à-dire un développement basé sur les ressources et richesses du pays et disposant de sa propre main d’œuvre », a-t-il conclut.

 

Frédéric AGBEKO