Contrairement aux idées reçues, fumer la chicha peut s’avérer tout aussi dangereux que fumer des cigarettes. Une séance de narguilé expose généralement les fumeurs à une quantité de fumée plus grande que pour les fumeurs de cigarette. En effet, selon une étude américaine de 2016, le fumeur de chicha inhale 125 fois plus de fumée, 25 fois plus de goudron, 2,5 fois plus de nicotine et 10 fois plus de monoxyde de carbone que lorsqu’il fume une cigarette.

Le fumeur consommerait donc une cigarette en 5 à 7 minutes, inhalant un volume de fumée compris entre 0,5 et 0,6 litre de fumée. En comparaison, un fumeur de narguilé fume pendant 20 à 70 minutes et inhale entre 50 et 200 bouffées de 0,05 à 0,25 litre chacune. Une séance de narguilé expose en revanche le fumeur à un volume de fumée correspondant à plus de 100 cigarettes par session.

La nicotine étant réduite dans la fumée de tabanel, amène les fumeurs dépendants au tabagisme à inhaler plus de fumée pour soulager leur manque. Ceci les expose à une quantité de produits chimiques cancérigénes et de gaz dangereux élevée, d’autant qu’une partie de la nicotine est absorbée par l’eau. De plus, d’après les résultats d’une étude faite par plusieurs professeurs d’universités, « l’obésité, le syndrome métabolique, le diabète ou encore la dyslipidémie sont des maladies surtout retrouvées chez les fumeurs de chicha ».

http://Lire aussi : https://focusinfos.net/la-vertu-aphrodisiaque-de-la-chicha-seduit-de-plus-en-plus-les-jeunes/?fbclid=IwAR26bDczbIFAOOs2x10ED9nWiBdE9OoHKMqqSVPceRXcceGGSLjhNyWhoK4

Sur le plan sexuel, la prise de chicha est presque autant nocive voire plus que la cigarette, surtout en ce qui concerne la sexualité humaine. Selon Mr Kpônou Tobossi, directeur de l’Agence nouvelle formule sanitaire (NFS) spécialisée dans les soins et recherches en naturothérapie, les mélanges de plantes et de fruits naturels (petit cola, gingembre, clou de girofle, citron ou orange…sans tabac pourraient être un vrai aphrodisiaque recommandable. Mais qui parle de chicha parle de combustion faisant dégager la fumée et donc produisant le monoxyde de carbone. « Cet élément empêche une bonne irrigation sanguine qui est nécessaire pour l’excitation sexuelle des hommes et des femmes », nous fait savoir Mr Tobossi.

Chez la femme, la nicotine et le monoxyde de carbone contenus dans la préparation du chicha ont des effets néfastes sur la lubrification vaginale. Ce phénomène a lieu lorsque le flux sanguin de la femme augmente lors de la phase d’excitation provoquant des sécheresses vaginales.
L’homme n’est pas épargné par les effets néfastes de la chicha sur son érection. En effet, les carbones contenus dans la fumée de ce produit détériorent les artères, provoquant ainsi petit à petit une obstruction des artères péniennes indispensables à la bonne qualité de l’érection.

L’usage de narguilé peut diminuer aussi la fertilité des fumeurs et fumeuses et engendrer des complications obstétricales. Il a en outre, un effet anti-oestrogène qui a pour conséquence une ménopause précoce de plusieurs années.

En conclusion, la Chicha est très nocive pour la santé

Avec FOCUS INFOS