La question de l’automédication qui consiste pour les patients à soigner leurs maux sans passer par le médecin, que ce soit en allant chercher directement les médicaments ; est une pratique qui existe depuis bien longtemps. Dans la perspective d’informer les parents des bénéficiaires du Centre de Développement des Enfants CDE MERENA La Restauration ; une rencontre de sensibilisation a été organisé ce 29 avril à leur intention.

Ils étaient nombreux ces parents de la population de Tsihinou et de ses villages environnant à prendre d’assaut dans le respect des mesures barrières, les locaux du CDE répondant massivement ainsi à l’invitation de la sensibilisation initiée par le Centre de Développement des Enfants CDE La RESTAURATION TG0408 de l’Eglise Mission Evangélique pour la Restauration des Nations (MERENA) en partenariat avec l’ONG Compassion International Togo.

Cette rencontre de sensibilisation qui porte essentiellement sur l’automédication a été dirigé respectivement par KALIPE Komlan, Assistant d’hygiène à la Polyclinique de Kpalimé et APENOU Komlan, Assistant d’hygiène au Centre Médico-Social de Kpadapé. Dans leurs exposés, ces deux spécialistes de la santé ont révélé les causes ainsi que les conséquences qu’engendre l’automédication sur la santé. Au rang des causes: la négligence de certaines maladies, le manque de moyens financiers pour l’achat des produits pharmaceutiques. Les conséquences sont l’aggravation des maux qui conduit à la mort subite, retard de diagnostic, l’apparition d’autres maladies.

Les réactions et interventions à l’issue de l’exposé de ces  deux agents de santé ont éclairé beaucoup plus davantage les participants à cette sensibilisation. Pour finir, ils ont conseillé les parents à toujours consulter un spécialiste de la santé avant de prendre tout produit n’importe quel médicament ou d’administrer un médicament aux enfants.

‘’Le retard des parents à amener les enfants à l’hôpital pour les analyses et soins augmentant ainsi les dépenses, le traitement traditionnel des enfants ou avec des médicaments non appropriés et sans prescription par les parents, la banalisation de certaines maladies des enfants et l’auto proclamation en médecin soignant ou laborantin ; sont autant de raison qui ont milité pour la tenue de cette séance de sensibilisation’’ a fait comprendre Hervé TEYI, Coordinateur du CDE MERENA La Restauration TG0408 de Tsihinou.

Au moment où la maladie à coronavirus continue par sévir un peu partout dans le monde et reléguant beaucoup d’autres maladies au second plan, le Centre de Développement des Enfants CDE MERENA La Restauration réitère son engagement à veiller à une parfaite santé et au bien-être de ses bénéficiaires.

Dissirama K.