Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Gal Yark Damehame a présidé ce mercredi 12 janvier à Lomé la cérémonie de présentation et de lancement de la construction d’un nouveau poste frontalier à Ponio, dans le septentrion du pays.

La cérémonie a enregistré la présence de l’ambassadeur des USA, SEM Éric William Stromayer, du Secrétaire Général du Ministère de la sécurité, le Colonel Akobi Messan, du Chargé du Bureau de l’OIM au Togo, M. Banga Étienne et des directeurs et chefs de services du ministère de la sécurité et de la protection civile.

Cette initiative qui s’inscrit dans le cadre du Projet de Renforcement des Frontières nord de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo, vise à améliorer la sécurité aux frontières en augmentant la capacité des Agences de Gestion des Frontières à répondre aux défis émergents, tout en renforçant la résilience des communautés frontalières.

Pour le Gal Yark Damehame, il s’agit d’un projet qui cadre parfaitement avec les actions prioritaires du gouvernement togolais visant à poursuivre le processus de modernisation des infrastructures frontalières entamé par le Chef de l’Etat à travers le département de la sécurité et de la protection civile.

Ce nouveau poste frontalier permettra également de renforcer la lutte contre la criminalité sous des diverses formes, ainsi que de répondre aux défis émergents. C’est à juste titre que le ministre de la sécurité a rappelé son ” importance dans la contre la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, la consolidation de la paix et la promotion du développement inclusif”, avant de rappeler la disponibilité du gouvernement à accompagner le processus.

Tout en félicitant le Togo pour ses efforts dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, l’ambassadeur des USA au Togo, a loué les différentes actions qui concourent à la réalisation de ces ouvrages.

Pour Eric Stromayer, ces ouvrages permettront à terme de renforcer les mécanismes de réponse aux crises aux frontières, y compris les urgences de santé publique, ainsi que l’établissement et le renforcement de la coopération avec les communautés frontalières.

Ce lancement intervient après celui du poste frontalier de Kémériada dont les travaux sont en cours.

Le Projet de Renforcement des Postes Frontaliers Nord, faut-il le souligner est baillé par le Bureau International des Stupéfiants et de l’Application des Lois, du Département d’Etat des USA.

Démocrate