Au moins 500 plants ont été mis en terre ce mardi 1e Juin par les journalistes. Il s’agissait de l’acte 2 de l’opération, “un journaliste, un arbre” a initié en 2019 par la branche Togo de l’Union de la Presse Francophone (UPF-Togo).

Les plants mis à disposition des journalistes par l’UPF-Togo cette deuxième édition, c’est le Cayak Senegalensis. Ils ont été plantés tout au long des rails de la Mairie de Golfe 3 à Adéwui. Les journalistes ont une fois encore répondu nombreux à l’appel de l’UPF-Togo dirigé par Loic Lawson.

Ce dernier s’est réjoui de l’intérêt que porte les professionnels des médias à l’opération.

« De plus en plus, la planète terre se réchauffe. Les journalistes qui relaient les informations et qui parlent de développement, doivent donner l’exemple. C’est pour cela que l’opération est initiée. Les journalistes doivent reboiser parce que se sont eux qui en parlent. Chaque journaliste doit planter des arbres et en prendre soin » a indiqué M. Loïc Lawson.

L’opération a vu la présence du ministre de la communication prof Akoda et son directeur de cabinet , Franck Missite.

Le prolongement de l’endroit ou les arbres sont plantés, amène directement à la maison de la presse. Pour le président Loïc lawson, ce n’est pas un hasard. L’idée derrière, est de faire le lobbying pour que cet endroit soit dénommé “zone de la presse“.

lopinion.tg