Le premier responsable du CHU-SO a pris une sanction très sévère contre le sieur Kouake Adjé morguier de profession. Il est accusé d’inconscience notoire et de manquement caractérisé aux règles et procédures en vigueur au service de la morgue du CHU-SO, en se rendant complice de la perception indue d’une somme de cinquante mille (50 000 ) FCFA auprès de Madame Wilson Reine le vendredi 08 octobre 2021, pour l’extension du fœtus de la défunte Laine Ornella et la formalisation du corps en transit de cette dernière dans ledit service.

Le sieur Kouake Adjé chargé de la conservation des corps au CHU-SO, est ainsi exclu pour une période de trois mois et écope d’un retard d’avancement de deux (02) échelons.

Une sanction qui ne répond pas encore aux attentes du Parlementaire Fiacre Atsou. Pour lui, il faut prendre les taureaux par les cornes en sanctionnant les sages-femmes qui ont été à l’origine du décès.

” Monsieur le Directeur, vue la gravité de cette affaire, je pense qu’il faut commencer par les sages-femmes qui sont à l’origine du décès de cette femme enceinte”, adresse t-il au Médecin Lieutenant-colonel Agboli Yawo Apeleté.

S’il faut laisser ces “dames”  sans sanctions adéquates,  et s’en prendre à la pratique ( Qui n’est d‘ailleurs pas nouveau dans les morgues togolaises) de ce Morguier et faire semblant de fermer les yeux sur le comportement galimatias des ces agents de santé, c’est simplement “une diversion pure.

Rien de nouveau sous le soleil.

” C’est vrai que le morguier a commis une faute professionnelle et doit être puni. Et ceux qui sont à l’origine de la mort de la dame? Leur, avez-vous aussi demandés une explication ? A quand leurs sanctions ? Ou bien on va attendre le prochain décès par négligence ? Monsieur le ministre de la Santé, nous voulons savoir quelles sont les responsabilités des uns et des autres dans cette affaire ayant conduit au décès d’une femme qui veut tout simplement donner la vie. Quelles sont les conditions dans lesquelles la dame serait-elle bombée du lit d’accouchement ? Le lit d’accouchement est comment pour qu’une femme enceinte puisse en tomber? Les sages-femmes étaient où ?” ,voici des tas de questions auxquelles le jeune député n’aura jamais de réponses convaincantes.

” Toute la chaîne doit être sanctionnée. Du premier centre de santé jusqu’à la morgue. Il faut que les responsabilités soient situées mais ça doit aller vite, très vite. Trop de morts par faute du personnel soignant dans nos hôpitaux. Ça doit cesser  ”  suggère-t-il pour conclure.

Affaire à suivre !

Journal Ndiinfos Récépissé N° 062/29/04/2021/HAACContact : +228 92 55 91 81 / +228 92 45 32 78 fagbeko33@gmail.com N° RCCM : TG-LFW-01-2020-B13-05197 NIF : 100175890 N° CNSS : 1311692