Le CoSFIP, section préfecture d’Agoè-nyivé a procédé à ce mardi 12 octobre 2021 à la mise en place de son bureau exécutif. C’était au cours d’une Assemblée générale élective qui a conduit à l’élection de 9 membres en plus du président Darou Mabourouk.

L’objectif étant de mener un suivi de la formation, d’élaborer des plaidoyers pour faire entrer des fonds et sensibiliser puis attirer l’attention des partenaires sur le marché de l’emploi.

En somme,  il sera question d’offrir à travers l’approche Dual, une formation de qualité complète aux jeunes adhérents au secteur informel et leur octroyer des diplômes de références.

La formation sera d’ordre théorique et pratique. Après la formation auprès des artisans, les jeunes devront passer par nos établissements professionnels pour compléter cette formation en matière de technologie, de législation et d’hygiène et ainsi obtenir un certificat de qualification professionnelle (CQP), a indiqué Doli Kodjo, secrétaire permanent adjoint du conseil supérieur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Pour sa part,Darou Mabourouk, président nouvellement élu, ne compte pas perdre de temps pour faire du CoSFIP l’association par excellence en terme de suivi de formation dans le secteur informel.

” Les chantiers prioritaires que nous allons attaquer sont entre autres la haute couture et l’électricité bâtiment. Nous voulons jouer un rôle essentiel dans la réduction du chômage en accompagnant les jeunes qui manquent de moyens pour des études universitaires à migrer vers l’apprentissage “, a-t-il martelé.

Il faut souligner que la problématique de l’adéquation formation-emploi fait partie intégrante des priorités de l’État togolais et grâce au soutien de la GIZ.

Journal Ndiinfos Récépissé N° 062/29/04/2021/HAACContact: +228 92 55 91 81 / +228 92 45 32 78 fagbeko33@gmail.com N° RCCM: TG-LFW-01-2020-B13-05197 NIF: 100175890 N° CNSS1311692