Le conseil municipal de la commune de Danyi 1 s’est réuni ce mardi 26 mai 2020 pour faire le point des comptes administratifs et financiers. Ouverts par le préfet de la préfecture de Danyi, les travaux n’ont pas connu un aboutissement heureux dès le début.

Début de la session sous tension

Ladite session était l’occasion pour le Conseil municipal de Danyi 1 de présenter au public présent de faire le point des activités administratives et financières, un premier échec pour Wonyira Kossivi Paul et ses conseillers.

Non seulement les rapports administratifs ont été remis aux différents conseillers le Jour-j de la session (afin de pouvoir empêcher les conseillers d’etudier à fond les rapports avant le début de la séance) , le trésorier de la Mairie qui devrait présenter les rapports financiers aussi était absent à ladite session.

Le flou s’installe ! Le conseil se déchire et les esprits se chauffent.

Intervention sage du préfet

Face à une situation où la personne qui devrait faire les comptes financiers de toute une commune , n’étant pas présent, le préfet de Danyi dans sa sagesse a conseillé a invité le conseil a reporté la session afin de pouvoir réunir toutes les conditions pour la bonne tenue de ce premier exercice de la commune.

Cette sage décision du premier responsable de la préfecture n’a pas eu écho favorable à l’endroit aux yeux de certains conseillers municipaux.

En queue de poisson, le préfet, les conseillers et les invités ont vidé la salle.

Mercredi 26 mai 2021: reprise de la session et chasse au sorcier aux journalistes

Ayant appris la tenue de cette session publique à Danyi, des journalistes à la quête des bonnes informations, ont fait le déplacement sur Danyi suivre la rencontre.

Une présence qui semble déranger Monsieur le Maire et son Adjoint Avity Elom.

 

Dans la soirée du mardi 25 mai le Maire ( venant de la C14 et originaire d’ ADDI) son adjoint ( Indépendant ) ont tenté d’intimider un des hommes des médias dans la ville de Danyi.

A la reprise des travaux ce mercredi 26 mai, téléguidé, le sieur ATRA Philippe Laborantin au CHR de Bè et conseiller municipal a semé un trouble dans la salle en demandant expressément et indirectement à son patron de faire sortir les journalistes de la salle.

Que cache t-on à la presse?

Le Maire et sa bande, ne maîtrisant pas le code de la presse et oubliant que tous les journalistes présents étaient détenteurs de la carte de presse leur donnant le droit d’aller à la quête de l’information, ont commencé par faire des chantages à ces derniers.

L’objectif pour le Maire et son groupe pointé du doigt pour une gestion calamiteuse des recettes communales ( dont nous avons eu plusieurs rapports) est de chasser les journalistes de salle afin de leur priver des informations utiles.

Soutenu dans leurs dérives par le sieur Golo Kokou conseiller municipal d’UNIR et de surcroît simple surveillant de CEG et qui estime avoir fait la communication, ils ont réussi à faire chasser les journalistes d’une première session annuelle budgétaire public de la commune de Danyi 1.

Le zèle d’un certain AVITY Elom, Adjoint au maire

Se disant entrepreneur et fils d’un ancien collaborateur du feu Général Gnassingbé Eyadema, Avity Elom Adjoint au maire de Danyi 1 ( poste occupé grâce au parrainage d’un grand parti politique du Togo, selon les indiscrétions) a eu le culot de menacer des journalistes dans l’exercice du leur fonction.

 “Je mets en garde à titre personnel ce journaliste ou cet organe de presse qui publiera officiellement les informations de cette session “, a t-il déclaré. 

Des propos très graves qui résume en un seul mot le sieur AVITY Elom.

D’abord qui est AVITY Elom? Il représente quoi dans la balance ? Il a quel pouvoir pour intimider la presse ? Voilà des gens que la décentralisation a fait sortir de l’obscurité pour jour là lumière du jour.

Pire un analphabète ( beau-frère du Maire selon nos informations) a voulu porter la main sur les hommes de la presse.

Que cachent réellement les premiers responsables de cette commune au point de menacer les journalistes et les organes de presse qui vont relayer les informations de cette session. Y’a t’il une aiguille sous roche?

Selon certaines sources, certaines réalisations ont été faites dans la commune sans l’avis du Conseil municipal. A l’instar du pont reliant la ville d’Apeyeme et le Lycée réalisé à la hauteur de 400 mille francs dont la direction générale des travaux publics et le Laboratoire nationale du Bâtiment et des travaux publics (LNBTP) ont remis en cause l’efficacité de cet ouvrage.

Le tout puissant Monsieur le Maire qui perçoit mensuellement selon plus de 200 000 FCFA sur les taxes communales au titre de ses frais d’hôtels tandis que la pauvreté et la précarité règnent dans sa commune.

Son voisin du Danyi 2 a humblement décidé de percevoir 30 000 F CFA comme frais d’hôtels du Maire. Un exemple que le premier responsable n’a même pas envie de suivre.

D’autres indiscrétions font état que la gestion du Fond d’Aide aux Communes (FACT) du Togo à hauteur de 13 millions fait toujours objet de polémique dans cette commune.

En ce qui concerne l’utilisation de la voiture de commandement ne préférons ne pas trop en parler.

Plusieurs communes ont fait leurs sessions devant la presse et aux yeux de tous. Alors que cache Danyi 1 et ses premiers responsables inexpérimentés en matière d’administration ?

Comme le dit-on ” on ne cache pas le soleil avec la main”.  Le PND est vraiment en danger à Danyi 1.

Nous y reviendrons