Depuis le 22 février s’est ouvert une série d’ateliers régionaux sur l’élaboration de la stratégie de collaboration entre l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) et les communes du Togo autour de l’approche du Développement Conduit par les Communautés(DCC). L’étape d’Atakpamé pour le compte de la région des plateaux s’est tenue hier 23 février 2021.

Cette rencontre d’Atakpamé qui regroupe les préfets, les maires, les responsables du ministère en charge du développement à la base, du ministère chargé de l’administration territoriale, les responsables et les représentants des Organisations de la société civile et le consultant chargé de l’élaboration de la stratégie de collaboration entre l’ANADEB et les communes ; se veut un cadre ‘’d’échange et d’élaboration de façon participative, la stratégie de collaboration autour des actions du secteur de développement à la base, sans préjudice pour les actions d’intérêt local et pour les orientations nationales en matière de développement à la base’’ a déclaré  KATANGA Mazalo Atchidalo Directrice de l’ANADEB lors de l’ouverture de l’atelier.

La stratégie d’intervention du projet repose sur l’approche de développement conduit par les communautés (DCC). Cette stratégie se traduit au niveau local par la responsabilisation des comités villageois de développement (CVD), qui assurent la planification, la mise en œuvre et le suivi-évaluation de microprojets identifiés par eux-mêmes et de façon participative avec les membres de leurs communautés respectives.

L’ANADEB à travers ces ateliers offre l’opportunité qui met les communes au cœur du pilotage des actions de développement à la base. Dans ce positionnement, les mairies, plutôt que les CDQ et CVD autrefois, seront les interlocuteurs de l’ANADEB et veilleront au déploiement des initiatives suivant l’approche du développement conduits par les communautés.

L’ANADEB a pour mission d’appuyer la mise en œuvre de la politique de développement à la base définie par le gouvernement. Elle est créée en 2011 par décret présidentiel et œuvre sous la coupole du Ministère du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Mabelle AKAKPO