Depuis quelques jours, la société Global Trade Corporation (GTC) du jeune Ghislain Emerice Awaga fait objet de vives polémiques. Traversant une période économique difficile, la GTC  est victime d’un retard de paiement à ses souscripteurs. Cette situation est essentiellement due à la migration de la société de l’économie numérique en économie réelle. 

En français facile, la GTC quitte le domaine du trading et du marché des bourses pour s’investir plus dans le domaine de l’économie proprement dit (immobilier, agroalimentaire, usines, investissement dans les mines). Cependant, cette migration n’aura point d’effet sur les investissements des souscripteurs. Ghislain Emerice Awaga  qui se veut très crédible, tient à rassurer ses partenaires malgré le grand impact de la Covid-19  sur le marché boursier. 

“Global Trade Corporation SA informe l’opinion qu’elle est confrontée actuellement à certaines difficultés économiques dans le cadre de ses activités. Ceci du en grande partie à la migration de la société vers l’économie réelle, mais aussi aux retombées de la seconde vague de confinement liée à la pandémie de covid-19. Ces difficultés ont occasionné un retard dans le paiement des rémunérations à nos différents investisseurs”; avoue t-il.

Toutefois, la GTC réaffirme qu’aucun souscripteur ne sera laissé pour compte.

 

Afin de pallier cette passagère situation qui ne constitue en rien une fatalité ou un synonyme de faillite, le comité de direction de GTC SA porte à la connaissance des investisseurs ce qui suit : les paiements reprendront après l’audit des comptes qui sera rendu publique et le redressement judiciaire, la GTC SA ne ferme pas ses portes contrairement à ce que l’opinion publique pense et les spéculations d’une partie de la presse locale. Le personnel vaquera à ses occupations habituelles et sera toujours là pour répondre à toutes les inquiétudes des investisseurs, les autres succursales de GTC SA dans la sous-région fonctionnent normalement et de manière purement autonome,” rassure le Président du Conseil d’Administration de la Global Trade Corporation.

Par ailleurs, la société condamne les attaques et menaces que subissent ses employés et rassure les populations que ses portes sont toujours ouvertes à répondre aux inquiétudes des uns et des autres.  Pour finir, la GTC loin de faire une fausse promesse, s’engage à payer tous ces investisseurs “ Peu importe les situations, GTC SA honorera tous ses engagements et chaque investisseur rentrera dans tous ses droits” réaffirme le  PCA de la GTC.

La Rédaction