La nation togolaise a perdu le 16 août dernier la Présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) Eugénie Nakpa-Polo. La perte de cette dynamique dame, est un coup dur est un coup dur pour les défenseurs de droit de l’homme. En reconnaissance de ses services rendus à la patrie, un hommage national  digne de ce nom lui a été rendu ce jeudi 02 septembre. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Président de la République, premier garant des institutions de la République Faure Essozimna Gnassingbé en présence du Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé, de la Présidente de l’Assemblée nationale Yawa Djigbodi Tsègan et d’éminentes personnalités.

Dans sa prière de séance, le Révérend Père Siméon Oloum a prié pour le repos de son âme et imploré la bénédiction divine sur la vie de sa famille et de ses collègues de la CNDH. 

Eugénie Nakpa-Polo a eu un parcours exceptionnel et honorifique. Elle a assuré durant 19 ans le poste de Directrice de la Protection et de la défense des droits de l’homme. Ses compétences en la matière lui ont permis d’être nommé Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Justice chargé des droits de l’homme et des relations avec les Institutions de la République.

Elle a servi le Togo à l’extérieur en tant que membre du Comité d’experts africains sur les droits de l’homme et le bien-être de l’enfant et Ambassadeur, Représentant permanent de la République Togolaise près l’Office des Nations unies et des autres Organisations internationales.

Forte de ses expériences, elle prend la tête de la CNDH  où son abnégation préserve le «statut A » de l’institution. Olivier Sronvi le rapporteur de la CNDH n’a pas manqué de le dire.

Son immense contribution à la jouissance des droits de l’homme par les populations du Togo et au plan international est à la mesure de sa rigueur et de son professionnalisme. Son mandat a permis de redorer le blason de la CNDH qui a gagné encore plus en confiance auprès de l’opinion nationale » ,a t-il signifié.

Pour sa part, le Ministre des droits de l’homme, Christian Trimua est revenu sur les qualités de l’illustre disparue. 

La franchise, la méthodologie inclusive et participative, le sens du bien commun ont été les meilleures armes de l’illustre disparue dans la conduite de ses missions. Eugénie Nakpa Polo était, sans doute, l’un des meilleurs analystes du diagramme des droits de l’homme au Togo. Elle était une mémoire des progrès de notre pays dans la consolidation de sa démocratie et le renforcement de la jouissance des droits de l’homme “, a rappelé le ministre.

Par la voix du ministre, le Président de la République et son gouvernement ont  souhaité les condoléances plus attristées aux acteurs défenseurs des droits et à la famille éplorée. Eugénie Nakpa-Polo sera inhumée ce samedi 04 septembre 2021 à Kanté.

Journal Ndiinfos Récépissé N° 062/29/04/2021/HAACContact : +228 92 55 91 81 / +228 92 45 32 78 fagbeko33@gmail.com N° RCCM : TG-LFW-01-2020-B13-05197 NIF : 100175890 N° CNSS : 1311692