Ce jeudi 20 mai 2021, les députés ont donné le ”OK” au projet de loi relatif à l’aménagement, à la protection et à la mise en valeur du littoral.  C’était au cours de la neuvième séance plénière de la première session ordinaire de l’année 2021. Séance présidée par Yawa Djigbodi Tsègan, Présidente de l’Assemblée nationale en présence de Edem Kokou Tengueministre de l’économie maritime, de la pêche et de la protection côtière ; Christian Trimua, ministre chargé des relations avec les institutions de la République, et Stanislas Baba, ministre, conseiller du Président de la République pour la mer.

Après une discussion législative sur sa portée et ses avantages pour le pays et les populations vivants dans la zone du littoral togolais, le projet de loi relatif à l’aménagement, à la protection et à la mise en valeur du littoral a été adopté à l’unanimité des députés. 


Selon le ministre de l’économie maritime, de la pêche et de la protection côtière, cette loi,  va permettre de doter le  littoral d’un cadre législatif et règlementaire spécifique et approprié pour faire du Togo une puissance maritime.

Le schéma directeur d’aménagement du littoral qui est une des principales innovations contenues dans cette loi pourra être également préparé dans les prochaines semaines pour une rationalisation de notre espace littoral“, a t-il signifié.

Pour Yawa Djigbodi Tsègan, il faut améliorer et planifier la gestion du littoral à travers une loi. 

Pour que le littoral conserve sa productivité et ses fonctions naturelles, il a donc fallu améliorer la planification et la gestion de son développement à travers une loi spécifique. On comprend dès lors le principe d’équilibre qui a guidé l’élaboration, l’examen et l’adoption de cette loi et qui transparaît très clairement en particulier dans les dispositions relatives à son objet et à son champ d’application. Cette loi constitue en réalité un corpus juridique exigeant et novateur en un triple point de vue ” , a déclaré la Cheffe du Parlement.

Notons que cette loi vient corroborer les efforts des autorités togolaises dans la mise en œuvre de l’économie bleue.  

Frédéric AGBEKO