Dans l’optique de se conformer aux dispositions des autorités togolaises, la société Global Trade corporation ( GTC),vient de mettre en place un programme de restitution des capitaux à ses différents clients. 

C’est à travers un communiqué officiel, que les premiers responsables de la dite société, informent les partenaires que la date du 11 mai est retenue pour la restitution des capitaux.

<< GTC SA dans sa logique de ne léser aucun partenaire a élaboré un programme de remboursement des capitaux à ses partenaires mettant fin à tous les contrats avec la société >>, stipule le communiqué.

A partir du 05 au 17 avril, les souscripteurs pourront déposer au secrétariat général de GTC SA à Kiklamé, un dossier comportant une photocopie du contrat d’investissement, l’original du reçu de versement et un formulaire dûment rempli disponible au siège de ladite société.

Ces dossiers selon la direction de la société, seront transmises au cabinet de Maître Georges KODJO, qui s’occupera des négociations avec chaque client individuellement sur la période du 19 avril au 7 mai.

Après, cette étape juridique, les paiements pourront alors débuter le 11 mai 2021 avec la résiliation des contrats et le remboursement immédiat des différents capitaux.

Par ailleurs, la direction de la Global Trade Corporation SA informe ses partenaires que ses locaux à Kiklamé seront fermés a partir du  samedi 19 avril 2021 ,mais la Direction Générale sise à Agoè Cacaveli sera ouverte pour répondre aux questions des clients en dehors des négociations.

La société informe également qu’un centre d’appel est mis en place spécialement pour répondre aux inquiétudes des clients.

Ce centre est joignable par SMS, par appel et sur les réseaux sociaux WhatsApp et Télégramme sur les numéros :  +228 90 36 36 09 ou +228 70 40 52 71 et +228 93 79 62 90.

La Global Trade Corporation SA profite de l’occasion pour réaffirmer sa ferme volonté et son engagement sans faille à œuvrer à ce que tous ses partenaires rentrent en possession de leurs droits et invitent ces derniers à privilégier le dialogue, la concertation et les voies légales en vigueur pour une issue favorable à tous,” conclut le communiqué.

Notons que ce communiqué vient corroborer la volonté de la société à se conformer aux recommandations du gouvernement togolais.

LA REDACTION