Les Togolais devront encore attendre les années prochaines pour bien célébrer les différentes fêtes traditionnelles. La crise sanitaire a eu raison sur ces rendez-vous culturels. Les mesures édictées par les autorités au lendemain de la propagation de la Covid-19 au Togo, ont été des freins à la célébration habituelle de ces fêtes. Loin de dire que la crise sanitaire est derrière les Togolais, le gouvernement a décidé de redoubler plus d’effort. C’est dans cette vision qu’à travers un communiqué conjoint du Ministre d’Etat, Ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires et du ministre de la Culture et du tourisme, le gouvernement a donné des précisions sur la célébration des fêtes traditionnelles de cette année.

Tenant compte du contexte de l’état d’urgence sanitaire toujours en vigueur, dans le cadre de la lutte contre la pandémie à la Covid-19, les regroupements de personnes, ont été drastiquement limités. Cette mesure demeure en vigueur. Ceci étant, les regroupements pour la célébration des fêtes traditionnelles demeurent encore interdits jusqu’à nouvel ordre”, stipule le communiqué.

Cette décision gouvernementale concerne les fêtes d’EvalaAkpéma, la prise de la pierre sacrée, Ayizan, les fêtes des ignames, AgbogbozanTingban-Paab, etc. 

Par ailleurs, les deux ministres informent que les différents rites seront exclusivement réalisés dans chacune des familles concernées par l’édition 2021 des cérémonies ancestrales dans le strict respect des mesures barrières.

Ces rites familiaux se feront dans le strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement à savoir : le port obligatoire de masques de protection, le lavage des mains et la distanciation physique” a conclu le communiqué.

Frédéric AGBEKO 

Journal Ndiinfos Récépissé N° 062/29/04/2021/HAAC. Contact : +228 92 55 91 81 / +228 92 45 32 78 fagbeko33@gmail.com N° RCCM : TG-LFW-01-2020-B13-05197 NIF : 100175890 N° CNSS : 1311692