La première activité du projet ODI-HELP a été officiellement lancée ce dimanche 04 juillet 2021  ,  dans le village d’Ilama dans la commune de l’Ogou 2, dans le canton d’Akpare, une localité située à un vingtaine de kilomètres d’Atakpame.  C’était en présence de Monsieur Dozji Arouka représentant la Présidente de la Faîtière des Communes du Togo (FCT) Madame Kouigan Yawa Maire de la commune de l’Ogou 1 , du Chef du village d’Ilama Togbui  Sagna Sossou ,des cadres de la localité et de Junior Capo Ayivi Conseiller du bureau national de l’Organisation pour le Développement Inclusif (ODI), représentant le  Président National  Koutchona Lipo Kokouvi Samson

Initiée par l’Organisation pour le Développement Inclusif (ODI) pour sortir  de la précarité et de la vulnérabilité une frange de la population togolaise en l’occurrence, les veuves et les orphelins, ce projet s’inscrit dans la droite ligne de l’axe 3 du Plan National de Développement (PND, 2018-2022).

ll englobe quatre (04) composantes notamment des aides financières aux veuves, la formation de ces dernières aux activités génératrices de revenus, l’accompagnement  des orphelins  scolarisés et déscolarisés.

Pour Samiroudine Ouro-Sama, Chargé des projet à l’ODI, les différentes subventions de l’ODI aux cibles du projet vont à coup sûr les aider à sortir progressivement de leur situation de vulnérabilité et à retrouver une stabilité économique.

Cette aide financière qui leur permettra d’accomplir des AGR et d’assurer des sources de revenus pour assurer la rentabilité économique nécessaire à leur stabilité”, a-t-il confié.

Le projet  consiste à accorder  une subvention de 30 000 FCFA  30 femmes dans toutes les communes du Togo à raison de 900 000 FCFA par commune.

Prenant la parole au nom du premier responsable de l’association, Junior Capo Ayivi Conseiller du bureau national de l’ODI n’a pas manqué de rappeler le premier objectif dudit projet.

Nous sommes conscients des difficultés que traversent  les veuves dans les coins reculés de notre pays. Ces trente mille doivent vous servir à lancer une activité qui peut vous permettre d’être indépendante financièrement.  Si vous en faites une bonne gestion,  nous en ferons plus”, a signifié Junior Capo Ayivi à l’endroit des bénéficiaires

A Ilama, une formation sur la bonne gestion des Activités Génératrice de Revenus (AGR), a été dispensée aux 30 bénéficiaires du projet.

En ce qui concerne les orphelins, un accompagnement pédagogique, notamment les répétitions gratuites, sera accordé à ceux qui sont scolarisés tandis que ceux qui ne le sont pas bénéficieront d’un appui à la apprentissage.

Avec la somme reçue ce matin, je vais aggrandir le capital et augmenter la production de mon commerce de beignets et crêpes afin d’accroitre les revenus et de prouver à l’ODI à leur retour, ce que leur argent aura servi à faire”, a declaré toute heureuse Kassegnin Akoua, une veuve bénéficiaire.

Pour sa part, Togbui Sagna Sossou, Chef du village d’Ilama a salué le projet et encouragé l’ODI à tout mettre en œuvre pour y aller au bout, non seulement dans tout le canton d’Akpare mais aussi du Togo.

Je suis très heureux d’assister à cette noble action de cette ONG. C’est un grand honneur que notre village abrite le lancement d’un si ambitieux projet social de développement inclusif. Son extension à tout le Togo ne peut qu’apporter un grand bien aux populations vulnérables de notre pays”, a-t-il dit.

Association citoyenne, l’ODI a à cœur d’améliorer les conditions de vie des populations dans une démarche inclusive.

Ndiinfos