C’était autour du café-PDP du lundi 10 mai 2021,  qui s’est déroulé au siège du parti politique d’Innocent Kagbara que le jeune Editorialiste et Juriste Publiciste spécialiste du droit électoral, constitutionnel et international  Ouro Sama Ashraf a échangé avec plusieurs participants sur les récriminations du continent africain contre la Cour Pénal International.

Placé sous le thème : “la Cour Pénale Internationale : les récriminations du continent contre la juridiction internationale sont-elles fondées? », cette rencontre a permis aux participants venus de partout dans un premier temps d’approfondir les connaissances sur la CPI, ensuite de relever et d’évaluer les fondements des récriminations des Africains contre cette institution.

Dans la seconde phase de ce cadre d’échange, ces derniers ont ensemble réfléchi sur l’opportunité pour les Etats africains de ratifier certains traités et conventions internationales.

Notons que cette initiative mise en place par le PDP, vise à édifier les jeunes sur plusieurs sujets politiques, juridiques, économiques, sociales, etc..

Une initiative d’ailleurs louée par une participante, “ J’ai aimé le thème de la rencontre de ce lundi. Elle m’a permis de comprendre assez de choses sur le fonctionnement de la CPI. Ces connaissances  me seront très  utiles dans le cadre de ma formation de juriste. Je pense qu’il est temps que les pays de l’Afrique se réveillent. Ce réveil doit passer la ratification de certains traités et conventions ,a t-elle signifié.

Frédéric AGBEKO