Le Togo organise en novembre prochain,  son cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5). Pour y arriver, le gouvernement doit mobiliser huit milliards six cent quatre-vingt-dix-huit millions cinq cent vingt mille deux cents (8 698 520 200) FCFA. Après la première table ronde avec les partenaires,  trois (03) milliards de FCFA ont été annoncés. Le Togo mobilise alors sept (07) milliards de FCFA soit près de 80 %, des ressources nécessaires pour la réalisation du RGPH-5 avec la contribution significative du gouvernement togolais.

Selon les sources de la Présidence de la République, le RGPH-5 permettra au Togo de disposer d’une part des indicateurs nécessaires au suivi et à l’évaluation des agendas nationaux et d’autre part de connaitre la situation sociale de la population.

La représentante résidente du Fonds des Nations unis pour la population (UNFPA) au Togo, Mme Josiane Yaguibou qui était à cette seconde table ronde avec le Ministre, Secrétaire générale de la Présidence de la République, Sandra Ablamba Johnson, s’est félicitée de la volonté politique et de la détermination des autorités togolaises à se donner les moyens de répondre efficacement aux besoins en données socio-économiques et démographiques en lançant son 5ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat après celui de 2010.

 “Il s’agit d’une opération d’une extrême importance en raison des objectifs poursuivis à savoir : fournir des indicateurs démographiques et socio-économiques aux décideurs et planificateurs pour l’élaboration des plans et stratégies de développement économique ; fournir des renseignements sur la répartition spatiale de la population, les déplacements de la population etc. en vue d’orienter les autorités dans la structuration et l’aménagement du territoire; fournir des indicateurs pertinents relatifs au développement humain durable et aux conditions de vie des ménages; saisir les principales caractéristiques relatives à l’habitat et notamment actualiser le fichier des sites habités“, a signifié  Sandra Ablamba Johnson.

“L’organisation de la cartographie censitaire, l’enquête pilote et le dénombrement effectif de la population se feront au cours de cette année. Le traitement, l’analyse des données et la publication des résultats finaux sont attendus en 2022. Le Togo s’est engagé à réaliser son 5ème RGPH en 2021 avec la spécificité de l’utilisation des Technologies d’information et de la communication (TIC). Ce recensement intervient à un moment où le pays a amorcé le processus de décentralisation avec l’opérationnalisation des 117 communes. En plus, le Gouvernement a adopté une nouvelle feuille de route 2020-2025 qui vise à faire du Togo un pays de cohésion et de paix, une nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable. Ce recensement sera donc d’une importance capitale pour la réalisation de cet agenda gouvernemental “, renseignent les sources du gouvernement togolais.

Sous l’impulsion du Chef de l’Etat, notre pays s’est engagé, par décret N°2018-176/PR du 10 décembre 2018, dans le processus de réalisation de son cinquième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5) après celui de 2010. Je voudrais saisir cette occasion pour exprimer notre profonde gratitude au Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, qui s’investit personnellement et inlassablement pour un heureux aboutissement de cette opération de recensement “ a conclut  Sandra Ablamba Johnson.

Elle n’a pas manqué de remercier les différents partenaires qui accompagnent le Togo dans ce processus qui va couvrir la période 2021-2023.

Frédéric AGBEKO