La récente manifestation des souscripteurs de la société J-Global Capital International S.A semble bouger les lignes auprès des autorités togolaises. Dans un arreté signé par Sani Yaya,  le ministre de l’Économie et des finances un Comité chargé de faire le suivi des remboursements aux investisseurs et adhérents” vient de voir le jour. Un ouf de soulagement pour les investisseurs qui perdaient espoir.

Ce comité est composé des personnes ressources de la Direction Générale des Études et Analyses Économiques, des cadres de la BCEAO, des représentants de la Direction Générale du Trésor, des inspecteurs des finances, des juristes dudit ministère, et de la cellule d’Appui et de Suivi des Institutions de Microfinance, d’Épargne et de Crédit. 

Cet arsenal du ministère de l’Économie et des Finances avec à sa tête son Secrétaire Général, a pour mission selon l’arrêté,  d’organiser des rencontres avec les responsables des structures concernées, à effectuer des missions de vérification de ces structures, évaluer leur situation financière et leur patrimoine, et arrêter les modalités de remboursement des fonds collectés et de fournir un rapport sur l’évolution de la situation au ministre Sani Yaya. 

Pour rappel, Sani Yaya avait sonné la fin de la récréation du trading au Togo il y’a quelques  mois. Les sociétés Global Trade Corporation S.A.S., CACESPIC-IF Togo Sari, Prosperity Investment Corporation (PIC) S.A, la Société de Négoce et de Courtage en Banque (SNCB), Leader Bureau Chymall-Sairui Groupe Togo, Alliance in Motion Global, Chy Century Heng Hue, QNET, J-Global Capital ont donc été invités par sociétés compétentes à arrêter leurs activités illégales avec remboursement des capitaux aux souscripteurs.

Ndiinfos 

Journal Ndiinfos Récépissé N° 062/29/04/2021/HAAC. Contact : +228 92 55 91 81 / +228 92 45 32 78 fagbeko33@gmail.com N° RCCM : TG-LFW-01-2020-B13-05197 NIF : 100175890 N° CNSS : 1311692